Français English Italiano

La Tragédie d'Othello, le Maure de Venise

W. Shakespeare

Traduction, mise en scène et jeu : Luigi Cerri

Collaboration artistique: Aude Vallet-Sanchez

Costume et accessoires : Tifenn Deschamps
Arrangements musicaux: Alexandre Pasquiers
Lumière : Cyril Gervasoni-Woloszyn

Durée : 1h30

 

Shakespeare International Festival, Yerevan (Armenie)

Keochang International Festival of Theatre (Corée du Sud)

Festival Solo, Moscou (Russie)

Théâtre Gavella, Zagreb (Croatie)


Othello, le Double, le Minotaure...
J'imagine Othello dans l'un des cercles de l'enfer, en train de jouer et de rejouer l'absurde mise en scène qui l'a plongé dans l'abîme.
Je l'imagine en train de parcourir avec précision et assiduité l'histoire de sa propre perdition. Pour mieux comprendre, et pour expier.
Comment se fait-il qu'un homme au sommet de son succès finisse par chuter si bas ? Lui, qui a tant souffert, et qui a enfin obtenu tout ce qu'un homme voudrait obtenir– l'amour, la tendresse, la reconnaissance publique de sa valeur... qu'est-ce qui le conduit à détruire sa vie et son bonheur ?
Dans ce voyage, Othello écoute des voix trompeuses, les suit, se laisse corrompre... pour se découvrir enfin monstre, Minotaure, dévorateur de la beauté et de la lumière. Inutile de chercher ailleurs, le démon est en lui.
Pour moi, la tragédie d'Othello pourrait être résumée ainsi: l'enfer, ce ne sont pas les autres, c'est nous-mêmes. C'est le délire qui provoque la souffrance, c'est la destruction que nous infligeons aux autres, et par là, à nous-mêmes.

Bande Annonce

Dossier de Presse
Othello-LuigiCerri-Dossier-Web.pdf
Document Adobe Acrobat 473.9 KB

Projet 2016/17

La Fabrique de Terriens

en partenariat avec

Compagnie Canopée

Soif Compagnie

 

Projet 2015/16

Le Cabaret de la Crise

 

en partenariat avec

Compagnie Canopée

Les Ménades

Compagnie du Crayon 

Collectif Fossile

Soif Compagnie

Capsule Théâtre

La Milonga

Maison pour Tous

Économistes Atterrés