luigi cerri

Comédien, auteur et metteur en scène, je suis par ailleurs docteur en Économie Politique.  J'arrive en France en 2002 dans le cadre d'un échange inter-universitaire, obtenant un D.E.A. en sociologie à l'Université de Paris X Nanterre.

 Pendant toute cette période je cultive également les arts de la scène : d'abord à l'Université de Sienne, puis à l'Université Paris X, où je rentre en contact avec des techniques basées sur le corps (mime, masque, etc).

 

En 2004 j'intègre l'École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq ; à la suite de cette formation je commence à me professionnaliser dans le théâtre. Les premières créations de la compagnie ont pour objet des textes dont je suis auteur, mise en scènes et jouées en collaboration avec mes partenaires : Légère variation en sous-sol, Romulus et Remus, et Blé et Fer (texte primé au concours Oltreparola).

 

En tant que comédien, j'ai joué dans les créations de la compagnie Soif: Les Souliers Rouges, spectacle jeune public, Penthésilée, de H. von Kleist, Scènes de la vie conjugale - mise en scène de Chloé Latour. J'ai joué dans Rated X et Gérardo, d'Angelo Pavia (Teatro Hermitage), à Paris et en Italie; avec la compagnie Avanti, dans La Machine Infernale, de J. Cocteau, mise en scène de J. Feneyrou; dans Le Corps de la Robe, d'Aude Vallet-Sanchez. Avec la Compagnie Libre d'Esprit j'ai joué dans Crime et Châtiment, d'après Dostoïevski, puis dans La petite Catherine de Heilbronn, et La marquise d'O.

En 2011 je mets en scène Moro, opéra contemporain d'A. Manucci, avec la compagnie Opéra de Poche. Je travaille à nouveau avec cette équipe en 2013 pour la mise en scène et adaptation du Don Giovanni de Mozart.

En 2012 je commence à travailler sur Othello, en tant que performance pour un seul comédien. Je traduis moi-même le texte en italien, puis en français. Ce travail est présenté dans plusieurs festivals internationaux (Yerevan, Moscou, Séoul, Zagreb).

 

Récemment j'ai ressenti le besoin de renouer les liens entre la sphère scientifique et la sphère artistique. L'occasion se présente en 2013 avec la création de Gaïa Global Circus, un projet d'art et science autour du changement climatique dirigé par le philosophe des sciences Bruno Latour – mise en scène de Frédérique Aït-Touati, compagnie Accent, et Chloé Latour. J'ai participé à toutes les résidences de création, et en tant que comédien je joue dans le spectacle qui est actuellement en tournée internationale (Karlsrhüe, Neuchâtel, New York, Londres,...).

 

En 2015 je me suis engagé dans l'organisation, l'écriture et la coordination du Cabaret de la Crise, un projet collectif sur la « crise », dont l'objectif est d'offrir au public une série de sketchs, de chansons, de saynètes qui sont le fruit d'une réflexion et d'un travail de documentation de la part d'artistes et de chercheurs. En 2016, je développe la Fabrique de Terriens, laboratoire d’idées, d’expérimentations et de créations partagées, visant à créer de nouvelles passerelles entre les arts et les sciences, notamment par le biais du « théâtre des controverses », un dispositif théâtral permettant d’étudier une controverse sur un sujet donné et d’en explorer par l’action toute sa complexité.

 

Projet 2016/17

La Fabrique de Terriens

en partenariat avec

Compagnie Canopée

Soif Compagnie

 

Projet 2015/16

Le Cabaret de la Crise

 

en partenariat avec

Compagnie Canopée

Les Ménades

Compagnie du Crayon 

Collectif Fossile

Soif Compagnie

Capsule Théâtre

La Milonga

Maison pour Tous

Économistes Atterrés